PVs Séances Comité

Comité 14.10.2022

claire, valentin, maroussia, maria, malcolm, manu, luana, noé, iklos, nyima
notes manu 
modération maria 
ordre du jour : radiogène / Valentin / Iklos / fête 25.10 / public events / demande permis de construire / piano 
# radiogène 
radio 
claire : visite spontanée du type qui co-organise association régionale culture – pour l’instant juste radio internet pour musique région – intéressé à ce qu’on fournisse de la musique à être diffusée sur cette radio 
malcolm a proposé aussi philo, politique – autres idées possible 
eux ne savent pas faire prise de son, on a proposé que des gens dans la maison puissent le faire 
brainstorm de chaque côté → fixer une réu
# Valentin
où on en était resté dernière discussion : résidence temporaire à la base – volonté de rester 
malcolm : pour avoir une place de résident permanent il faut être membre du comité 
maria : ça signifie participer aux réunions, tâches de maison… on fait tous tout.. ?
malcolm : l’idée c’est qu’on constitue un comité et que ce comité s’organise, comme en permaculture : pas trop de spécialisation – au contraire on essaie de justement multiplier les interconnexions à l’intérieur de ce système 
maria : tu veux répondre à ça val, partager tes pensées ? 
valentin : par où commencer, je suis pas très bon avec la communication, petit côté timide introverti difficile, je suis dans une période de sevrage de nomade, j’ai vite envie de partir – mais là j’essaie de changer ça. ici je sens que j’ai envie de partager plein de choses, mais j’ai mon côté solitaire. j’ai l’idée de trouver mon truc de mon côté, mais venir pour partager des trucs : manger, ateliers… je n’ai pas un désir clair de faire partie du comité, mais ces réus m’aident. là je suis encore là, mais je cherche à l’extérieur… je sens que je me sens de plus en plus à l’aise, ça prend du temps avec moi je crois. 
malcolm : puis-je te poser une question ? est-ce que c’est correct de dire pour toi, que la situation idéale pour toi serait de rester dans la région que tu aimes, de garder ton atelier ici, mais que la gestion de comité ne t’intéresse pas en premier lieu, enfin je vais trop loin, mais ça serait quoi la situation idéale pour toi ? 
val : je pense que c’est d’être à l’extérieur, mais d’être plus impliqué ici. la vie locale a déjà commencé, j’ai un réseau, et il y a la maison-matrice là-dedans. j’ai une vie plutôt solitaire, donc c’est nouveau… je n’ai toujours pas trouvé qqch à l’extérieur, mais je ne veux pas bloquer de chambre si qqun d’autre arrivait, je peux très bien prendre la petite chambre d’ami, ou même une roulotte
claire : tu parles très bien. je suis très contente de cette interaction et touchée de te connaître. ce qui était pressant pour nous était de savoir où tu te situes ; et je suis contente de t’entendre parler mtn posé, clair. je relève juste : étant donné qu’on a posé le but non lucratif de la maison, et qu’il plane la gratuité de ce qui est fait dans la maison. la poterie est ton gagne-pain, est-ce qu’on serait d’accord d’accueillir ça ? comment est-ce qu’on accueille cette idée-là un peu contradictoire ? tu serais le premier à le faire de manière si manifeste. je ne pense pas que ça soit une disc pour mtn, mais on peut y penser. c’est chouette que tu sois au contact du projet, c’est vrai tu as plein de trucs à donner 
malcolm : à propos de la question lucrative – c’est qqch que j’aimerais débattre, ça n’a pas été inscrit dans les status. par contre ce qui est inscrit dans les statuts c’est de débattre de ces questions. par exemple musiciens qui viennent faire rési et qui repartent exporter ce qu’ils ont fait… j’ai envie de réfléchir à ces questions 
maria : pour paraphraser : la situation idéale pour val serait de vivre dans le coin, mais de garder atelier poterie ici, et en attendant n’importe quelle chambre te va. est-ce qu’on établit un délai pour que tu puisses trouver un endroit ? 
val : oui je vais me re-motiver à chercher. et idée : est-ce que ce serait ok d’avoir une roulotte ici ? 
malcolm : pour moi il faudrait en débattre 
claire : besoin de temps pour en voir l’enjeux. la perspective que tu vives en-dehors et que tu viennes me réjouit.
val : y’a une partie de moi qui aimerait que vous me disiez “on n’a pas de place” et que je parte 
claire : pas envie de mettre un délai je nous sens pas de le faire. si at some point vraiment besoin, voilà. 
malcolm : réaction à ce que t’as dit val, y’a qqch de positif à la clarification. ni toi ni nous avons envie de vivre genre “ah on te fout dehors”, mais on peut s’entraider.
luana : je vois du soulagement, et je trouve chouette que ça puisse se clarifier. tu vas trouver qqch et je pense pas qu’il y ait d’urgence. je suis contente d’avoir pu entendre et comprendre tes souhaits. 
maria : (niveau roulotte où y’en a une mtn : l’espace pourrait très bien servir pour construire une hutte de sudation) proposition : est-ce tu voudrais que des gens de la m-m t’aide en allant par ex parler aux voisins… ? 
val : veut le faire par moi-même, mais évidemment si vous entendez parler de qqch dites
maria : autre idée : est-ce que si on voit que par ex dans 1 mois la situation n’a pas changé : on se re-réunisse pour refaire le point → dans 1 mois (tout le monde agree) 
et besoin de savoir ce qu’il se passe avec la chambre que tu occupes actuellement : besoin d’espace commun et niveau bruit. 
val : c’est égal, je vais où on me dit d’aller
maria : avoir avec iklos – parler avec lui 
malcolm : besoin d’espace collectif dans chaque appart (principe d’une coopérative d’habitation bâle). est-ce qu’on établit ça comme principe : avoir un espace commun par zone d’habitation ?
claire : reparler de ça à un autre moment – question complexe. impatience on a bcp choses à l’ordre du jour. 
malcolm : → mettre ça à l’ordre du jour une fois alors ! 
luana : on pourrait dire qu’on met un espace commun par appart, mais de définir qu’est-ce que c’est l’espace commun, on peut en rediscuter
  • dans 2 mois on réévalue la situation si Valentin est encore là (mi-déc)
  • validation proposition luana : espace collectif dans chaque appart discussion ultérieure à avoir sur la définition d’espace collectif
# Iklos 
résidence tempo à la base, iklos exprime rester et vouloir s’impliquer dans le projet
iklos : en marchant en israel en ce moment occas de me connecter, et je sens que c’est à la m-m que j’ai envie d’aller. j’ai peur de venir, mais c’est une peur positive, c’est que j’ai des choses à y faire. la discu de la dernière réu m’a fait du bien. ce qui m’a aidé c’est quand claire a dit : on a espace pour réflexion, mais on doit encore créer espace pour “l’action”. c’est qqch que j’ai envie/besoin de vivre, faire partie de l’espace décisionnel, ça reste encore un essai parce qu’on sait jamais
malcolm : la dernière fois, tu as exprimé ton enthousiasme. y’a qqch qui me dérange, pas par rapport à ta personne, mais tu as exprimé ton désintérêt des réus, c’est là que j’avais un doute avec l’adéquation ? comment bosser en équipe si tu veux pas venir aux réus ? mais là tu as exprimé ton désir d’être dans l’espace décisionnel, 
iklos : réus ne me branchent tjr pas des masses. de 1 me suis dit : temps, je répartis où, une réu c’est 2 heures par semaine. en étant à la maison j’ai vécu que on parlait beaucoup de la relation. les réus ça demande bcp de temps, à parler, mais quand est-ce qu’on vit la relation? réu : c’est le gros truc qui bloque, mais j’ai envie de passer au-dessus, ré-organiser ma vie et mon temps. tjr cette ambivalence, donc suis toujours dans cette optique de faire essai 
nyima : je comprends le challenge d’iklos, j’étais dans la même situation. comme je l’ai vécu, trop de réflexions et pas assez d’action à la m-m. j’aime ce que iklos peut apporter – énergie à mobiliser gens. 
luana : à propos des réu : faire du collectif ça prend du temps, être ok que les décisions prennent du temps 
maria : je n’étais pas là la dernière réu. j’ai été inquiétée de lire que tu aimes pas les réus, en communauté on se fait chier si on pense tous pareil, donc merci de m’avoir inquiétée. les meetings qu’on fait : dimension relationnelle qui manque. comme nos amis polyamoureux : more talking, less fucking. proposition : temperature readings → se fixer un moment qq heures
claire : je suis touchée de t’entendre thématiser ta crainte – prêt à prendre risque parce que tu désires venir. ce que nyima évoque frustration pas assez action – réalisations désirables. un complément : y’a eu un contexte : manque de moyens financiers, temps, savoir-faire qui s’acquiert (de décider ensemble placé haut). avec acquisition du lieu, nouvelle équipe, c’est plus clair. on entre dans une ère qui peut durer – ce qui va sûrement amener à plus d’actions. new chapitre
nyima : réu ça prend bcp d’énergie de tout le monde. tjr vécu que faire des trucs ensemble ça prend énergie, mais ça en redonne ! it’s not balanced well enough. 
maria : pas perdre de vue que iklos vient avec son power d’action : 3 mois d’essai
malcolm : rajouter que les actions sont de natures diverses. action est revitalisante à condition qu’elle soit partagée (je me suis bcp senti seul…). les réu : peuvent aussi nous donner de l’énergie : du fait d’être ensemble. que ce soit pas tjr le même qui parle ( déso pour ça) → partage ! 
marou : je trouve beau d’entendre ce que t’as dit iklos, que t’as envie d’apprendre. 
maria : ceci-dit mais je peux pas m’empêcher de penser que on a tous des actions, mais y’en a des tonnes qui sont invisibles (en tant que mère par ex), on a l’impression que l’autre ne fait pas parce qu’on la remarque pas. on a tous des forces et des actions différentes plus ou moins visibles 
iklos : c’est ki ki prend pv 
manuuu 
iklos : j’ai pas eu avis de manu. et on se situe où par rapport à ma venue ? 
claire : j’suis chaude d’essayer que tu viennes. je ne vais pas me contenter que tu “essaies” de venir aux réu en reprenant la formulation de marou 
manu : la même !
claire : j’adore iklos, j’suis mot que tu viennes, et te rejoins sur l’action, mais je pose que je ne pense pas qu’on puisse faire l’économie de la présence régulière aux réu : charge et outil pour nous coordonner. 
maria : iklos va venir apporter qqch. réu ne sont pas optionnelles. 
malcolm : ce qui est modulable c’est quand quoi comment. 
nyima : changer les réus pour que ça soit agréable pour tout le monde 
maria : iklos are you complete ? 
iklos : oui, je vois ce que vous dites par rapport aux réus. je dois voir par rapport à mon temps à dispo. de reparler de processus collectif, ça me motive. si on est une équipe forte et on se répartit les tâches j’suis chaud. merci à tous
claire : suis très soulagée d’avoir pu avoir ce moment, moments de décisions. reconnaissance, bienveillance, merci.
  • validation qu’Iklos vienne à l’essai comme membre du comité à partir de janvier 2023
AG dans 10 minutes on s’arrête là 
non traité : fête 25.10 / public events / demande permis de construire / piano